CEM de Saint-Barthélemy


Pour pallier au manque de services dédiés au monde économique, la Chambre économique multiprofessionnelle (CEM) a été créée le 20 décembre 2007. Depuis le mois de novembre 2010, la Chambre économique multiprofessionnelle (CEM) de Saint-Barthélemy gère le fichier consulaire des entreprises de la Collectivité.

En octobre 2012, la signature d’une convention avec l’État octroie à la CEM les missions d’une CCI et d’une CMA. La CEM dispose ainsi d’un Centre de formalité des entreprises (CFE) permettant aux entreprises de souscrire à l’ensemble des formalités relatives à l’exercice de leur activité sur un même lieu. En juin 2014, la CEM se voit conférer la compétence de Chambre d’agriculture. Depuis décembre 2016, la CEM est organisme collecteur de la taxe d’apprentissage.

Territoires Iles de Saint-Barthélemy


Située à à 6 500 km de Paris et 230 km de la Guadeloupe, l’île de Saint-Barthélemy est posée à la charnière des Grandes et des Petites Antilles sur une superfice de 21 km2. L’île de Saint-Barthélemy a été découverte en 1493 par Christophe Colomb qui lui donna le prénom de son frère (Bartolomé). Ancien repaire pour les Caraïbes et les corsaires, l’île sera cédée par Louis XIV au royaume de Suède jusqu’en 1852. Saint-Barthélémy, peu prospère économiquement et ravagée par un cyclone puis un incendie, sera rétrocédée à la France par un traité du 10 août 1877 ratifié par une loi du 2 mars 1878.

Commune de Guadeloupe de 1947 à 2007, Saint-Barthélémy adopta le 21 février 2007 le statut de Collectivité d’Outre-mer. Le 15 juillet 2007, la nouvelle COM de Saint-Barthélemy a été officiellement érigée par la mise en place de son Conseil territorial. Régie désormais par l’article 74 de la Constittution, Saint-Barthélemy exerce désormais l’ensemble des compétences dévolues aux communes, au Département et à la Région, ainsi que celles que l’État lui a transférées. Saint-Barthélemy est ainsi compétente en matière de fiscalité, de transports routiers, de ports maritimes, de voirie, de tourisme, de droit domanial de la collectivité, d’accès au travail des étrangers et en matière de création et d’organisation des services et établissements publics de la collectivité, mais aussi de l’urbanisme, de la construction, du logement, de l’environnement et de l’énergie. Cette évolution statutaire lui a permis d’accéder au statut de Pays et Territoire d’Outre-mer au même titre que la Nouvelle-Calédonie, sur le plan communautaire. Un statut qui lui garantit un niveau d’autonomie accru et la dévolution de la compétence douanière.

Compte tenu de ses caractéristiques physiques, la structure économique de Saint-Barthélemy dépend principalement du secteur du tourisme qui participe au développement de l’immobilier, du BTP, des services marchands non financiers et du commerce. Première activité économique de Saint-Barthélemy, le développement du tourisme est essentiellement basé sur des produits et des services de luxe destinés à répondre à une clientèle haut de gamme, en majorité nord-américaine.

La collectivité de Saint-Barthélemy se différencie de la Guadeloupe et de nombreux autres territoires français par un faible niveau de chômage. Il s’établit à 4,3 % de la population active en 2014, un chiffre cependant en hausse par rapport à 2009 (+1,1 point).

Coordonnées de la C.E.M. Saint Barthélémy


10 rue du Roi Oscar II Gustavia
97133 SAINT-BARTHELEMY